Quelques grands thèmes du taoïsme

L’obtention, ou le fait d’incarner Tao (ce sont les termes employés par les taoïstes), est accompagné d’un sentiment de quiétude et de plénitude, de « vacance » : rien n’est obtenu et de là vient la quiétude.

Fan, « revenir en arrière, renverser », caractérise le mouvement du Tao. Le taoïste sur la Voie, accomplit un retour, retour vers lui-même, vers l’essentiel qui est en lui.

A la différence de la conception occidentale, le monde chez les taoïstes n’appelle pas d’amélioration, il n’y a rien à y changer, et la mission de l’homme est de le parachever en unissant le Ciel et la Terre.

Le bouddhisme et le taoïsme partagent tous deux le caractère impermanent des choses, mais pour les taoïstes il s’agit moins d’un constat qu’une nécessité. La transformation, la mutation, est la loi du monde. Dès qu’un obstacle se présente à l’application de ce principe, alors surgit le déséquilibre, la maladie.

Les éléments de ces articles sur le taoïsme sont pour l’essentiel issus du livre « Comprendre le TAO » d’Isabelle Robinet. Collection Spiritualités vivantes. Edition Albin Michel.


Comments are closed.